Union Départementale des Syndicats CGT du Val-de-Marne
Vous êtes ici : Accueil » actions et luttes » déclarations » Action de la CGT94 à Rungis pour en finir avec le gouvernement du MEDEF (...)

Action de la CGT94 à Rungis pour en finir avec le gouvernement du MEDEF !

D 29 mars 2018     H 14:14     A Union Départementale CGT 94     C 0 messages


Ce matin, une soixantaine de militant·e·s de la CGT du Val-de-Marne ont envahi le siège du MEDEF à Rungis. Par cette action, à laquelle se greffe la coupure de courant dans les locaux du syndicat des patrons, nous avons souhaité dénoncer la politique gouvernementale d’asservissement aux intérêts du patronat. Celle-ci s’inscrit dans un climat social et revendicatif important, dans la continuité des journées de mobilisations du 15 et 22 mars et s’inscrit dans la perspective de celles des 3 et 19 avril prochain.

Les ordonnances contre le Code du travail, contre la SNCF et les cheminots, la stigmatisation des privé·e·s d’emploi ou l’attaque contre le statut de la fonction publique : tout ceci est le programme du MEDEF depuis plus de 20 ans !

Le gouvernement tente de diviser les salarié·e·s en faisant croire que chaque travailleur·euse est privilégié·e par rapport à son/sa voisin·e. Pendant ce temps-là, il espère dissimuler le fait qu’il dorlote les vrai·e·s privilégié·e·s. Nous connaissons, mesurons et dénonçons la responsabilité écrasante du MEDEF dans la conduite des politiques économiques et sociales du pays. Notre action veut donc mettre la lumière sur cette stratégie de diversion et sur le rôle du patronat.

Mais plutôt que de nous rencontrer et de d’écouter nos revendications, le MEDEF a préféré adopter une démarche de fermeture du dialogue, et de fuite face à l’expression du mécontentement et des revendications qui jalonnent nos entreprises.

Après avoir occupé le hall d’entrée du bâtiment, la matinée s’est poursuivie par une manifestation dans les allées du MIN de Rungis et s’est clôturée par un rassemblement devant l’entreprise DELIFRESH aux côtés des salarié-e-s en grève depuis le 5 mars pour l’obtention d’un 13e mois et la fin de la quadrimestrialisation du paiement des heures supplémentaires.

PDF - 87.6 ko



Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message