Union Départementale des Syndicats CGT du Val-de-Marne
Vous êtes ici : Accueil » vie de l’ud » les documents de la Commission Exécutive du 26 septembre 2017

les documents de la Commission Exécutive du 26 septembre 2017

D 23 octobre 2017     H 11:28     A Union Départementale CGT 94     C 0 messages


introduction d’Anita Masselier :
Avant de parler de l’actualité sociale, il me semble important d’assurer de notre soutien fraternel et solidaire toutes celles et ceux qui dans les Antilles et la caraïbe, ont subi la fureur des éléments avec les passages des ouragans et cyclones.
Le bilan est très lourd, en plus de celles et ceux qui malheureusement ont perdu la vie, nombreux sont celles et ceux dont les blessures tant physiques que psychologiques vont changer l’existence à tout jamais.
Les dégâts matériels sont d’une ampleur rarement atteinte et les efforts, pour que la vie reprenne son cours, sont immenses. Même à Cuba où le gouvernement a un plan d’urgence d’une rare efficience, ils déplorent 10 morts, Les dégâts sont catastrophiques dans 5 provinces dont celle de La Havane. Nous avons contacté nos camarades de la CTC de Santiago, ils nous disent n’avoir subi que des pluies importantes et quelques inondations sans gravité. En fait, ils étaient en période de sècheresse et cette eau a plutôt été bienvenue. Nous attendons qu’ils nous disent comment les aider, mais actuellement, ce sont plutôt eux qui aident les provinces du nord du pays, durement touchées. L’État a mis les populations à l’abri et s’attache à reconstruire, avec l’aide de pays amis. Ils n’ont d’ailleurs pas hésité à envoyer 177 médecins dans les iles voisines pour aider...
La solidarité et la fraternité, valeurs essentielles de nos organisations, doivent pouvoir se concrétiser afin de reconstruire tout ce qui a été détruit et permettre aux populations de retrouver une vie normale.
L’Avenir Social et la CGT ont d’ores et déjà lancé un appel à la solidarité.

Vous aurez surement été aussi choqués que moi par l’obscène opération de communication présidentielle incluant une nuitée en gendarmerie sur lit de camp et une toilette matinale avec un seau d’eau froide.
BUSH avait déjà utilisé cette mise en scène, pour éclipser une situation politique défavorable, c’était à la Nouvelle-Orléans, après le passage de Katrina, en distribuant couvertures et hot dog avant de reprendre l’avion pour la Maison blanche.
Autre période, autre lieu, même recette abjecte.

PDF - 222.6 ko
L’introduction au débat dans son intégralité
Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message